Chroniques d'une chocoladdict

Bridget Jones lyonnaise, je partage mes aventures ordinaires et extraordinaires de maman trentenaire qui essaie de rester glamour...sans jamais me prendre au sérieux

vendredi 16 avril 2010

Vis ma vie de gynéco

salamaTu connais beaucoup d'enfants qui t'annoncent fièrement ,quand tu leur demandes quel métier ils aimeraient exercer plus tard, qu'ils veulent être  non pas pompier ou maîtresse d'école mais gynécologue? t'es-tu déjà demandé quel effet ça fait de passer ses journées la tête entre les cuisses de femmes? (proctologue ça doit être pas mal non plus remarque)

Pourtant dans les soirées, annonce à l'assemblée que tu es gynécologue et tu verras soudain les hommes, l'œil brillant et l'air goguenard, en attente d'anecdotes croustillantes.  Je le sais, non pas car j'ai définitivement changé de carrière mais parce que je viens de lire Les confidences d'un gynécologue du docteur Gérard Salama.

Fais-tu partie de ces 80% de femmes qui jettent leur culotte à terre quand elles se déshabillent avant l'examen ? Ton homme a-t-il assisté à l'accouchement comme 90% des hommes aujourd'hui (le pourcentage me parait énorme...)?

Le gynécologue-obstétricien-chirurgien fameux visiblement sur la place parisienne étant donné sa clientèle (femmes aisées qui se botoxent, et se refont faire les fesses et les seins à coups de bistouri, comédiennes et chanteuses qui ont leur salle d'attente VIP) a choisi cette spécialité avant tout pour donner la vie. Mais il est aussi celui auquel les femmes annoncent en premier qu'elles vont quitter leur mari, qu'elles vivent une passion avec un autre homme, que leur vie sexuelle est un désert depuis la naissance de leur enfant (à quoi il répond "forcez-vous, l'appétit vient en mangeant!"). Si dans la majorité des cas, il suit des femmes de 30 ans, 50 ans, voire 60 ans et plus sans grand souci, il est confronté aussi aux cancers et à la stérilité.

N'est pas William Réjault (dont je te conseille de lire La chambre d'Albert Camus et Quel beau métier vous faîtes! ) qui veut. Gérard Salama a confié l'écriture à une journaliste, patiente depuis 20 ans mais le style manque de relief. Le propos dépasse rarement l'anecdote. Néanmoins si comme moi, tu appréhendes les rendez-vous chez ton gynécologue, le livre te permettra de passer de l'autre côté de la table d'examen et pour une fois, d'en rire un peu.

Posté par chocoladdict à 07:02 - C'est un beau roman - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Avant j'apprenhendais les rdv ...avant d'être maman en fait...depuis ca m est un peu égal... Pour repondre a tes questions l'homme n'a assiste a aucun accouchements ...pour moi c'est une affaire de femme je preferai que ma mere soit la

    Posté par virginie B, vendredi 16 avril 2010 à 08:38
  • Avant d'avoir des enfants, je détestais aller chez le gynéco. Maintenant, je n'aime toujours pas mais j'ai appris à dédramatiser!

    Posté par val, vendredi 16 avril 2010 à 09:14
  • Moi ça ne me gène pas d'y aller. Ce n'est qu'un moment un peu désagréable ç passer

    Posté par Roxane, vendredi 16 avril 2010 à 09:20
  • Je n'ai jamais pu me résoudre à voir un homme à vrai dire. Je ne me sentirais pas à l'aise de lui parler de mes petits soucis intimes. Je n'ai jamais aucune gêne par contre. Peut être parce que c'est une femme justement.

    Posté par maman@home, vendredi 16 avril 2010 à 09:33
  • Il doit y avoir des anecdotes croustillantes...
    Comme de nombreuses femmes je n'aime pas les rdv chez ma gynéco, heureusement elle est jeune et douce, c'est rassurant.

    Posté par CaroBo, vendredi 16 avril 2010 à 09:54
  • Quand j'aurai un peu plus de temps, j'irai jeter un œil sur cet ouvrage. Il m'a l'air fort sympathique

    Posté par Faustine, vendredi 16 avril 2010 à 09:59
  • jeter sa culotte par terre, là où tout le monde a marché avec ses pompes dégueu? quelle horreur!

    un gynéco mec, j'ai tenté une fois, et une seule. Il m'a collé son spec' avec la douceur d'un bucheron sous EPO, et quand j'ai hurlé "AIE" il m'a répondu : "oh ça va, ça ne fait pas si mal!". Ah ouais, et t'en sais quoi, connard?
    Depuis, les gynéco, se sont des femmes, et pour mon accouchement, sage femme uniquement. C'est pas demain qu'un toubib homme retournera farfouiller dans mon intimité.

    j'ai jamais rien raconté de ma vie à ma gynéco, c'est zarbe.

    Posté par miss400, vendredi 16 avril 2010 à 10:13
  • Il y a des métiers comme ça qui sont propice à plein de questions chez moi !!!!

    Posté par Océane, vendredi 16 avril 2010 à 10:25
  • Je ne raconte pas ma vie à ma gynéco !
    Je pense d'ailleurs qu'elle est folle !Elle me pince les tétons en tournant ses doigts et regarde ma réaction. Au début je croyais que c'était un examen normal... mais quand je l'ai raconté à des copines elles m'ont dit que c'était une folle !
    Du coup, je ne vais plus la voir !
    Et dans ma province pourrite , des gynécos t'en a pas bézef...
    Je ne jettes pas ma culotte par terre ! Jamais !
    Je n'ai pas de culotte ! LOL
    Mon chéri était là pour mes 3 accouchements ! Il avait plutôt intérêt... je flippais ma race !
    Je vais peut être me l'offrir ce livre, pour cet été ... sur la plage ... y'aura de quoi faire marrer les copines Corses !

    Posté par Fr@mboize, vendredi 16 avril 2010 à 10:57
  • Ce bouquin aurait pu être marrant mais à lire ta conclusion ça n'a pas l'air d'être trop trop ça...
    Dommage.
    Mon gynéco, je ne lui raconte rien de ma vie ...

    Posté par MissBrownie, vendredi 16 avril 2010 à 11:12
  • Je ne pourrais jamais aller voir un gynéco homme, heurk !! La seule fois où j'ai été examinée par un homme c'est quand je faisais un décollement de placenta et qu'il a fallu que j'aille à la maternité en urgence. Mais chéri était là, ouf !

    Posté par leoetlisa, vendredi 16 avril 2010 à 11:25
  • Oh le coup de la gynéco perverse des tétons

    Le mien est réputé pour être nul mais il ne me fait pas peur et on parle de philosophie, de mythologie. Tout va bien, je compte en changer dès que j'aurais eu le Pouic II ou Pouiquette, toutes façons il va partir à la retraite!
    COncernant l'accouchement: césarienne programmée. Alors pas de chéri. Il ne voulait pas y assister, toutes façons, même s'il est infirmier, c'est une affaires de femmes en effet et j'aurais voulu que ma mère y assiste, comme Virginie B

    Posté par Alice, vendredi 16 avril 2010 à 12:12
  • Oh le coup de la gynéco perverse des tétons

    Le mien est réputé pour être nul mais il ne me fait pas peur et on parle de philosophie, de mythologie. Tout va bien, je compte en changer dès que j'aurais eu le Pouic II ou Pouiquette, toutes façons il va partir à la retraite!
    COncernant l'accouchement: césarienne programmée. Alors pas de chéri. Il ne voulait pas y assister, toutes façons, même s'il est infirmier, c'est une affaires de femmes en effet et j'aurais voulu que ma mère y assiste, comme Virginie B

    Posté par Alice, vendredi 16 avril 2010 à 12:12
  • avant mes bébés, hors de question de me faire ausculter par un gygy homme et même par une femme, cela me glacait le sang... maintenant, beaucoup moins....

    Posté par mistinguett, vendredi 16 avril 2010 à 12:19
  • Un mec gyneco, NO WAY.

    Posté par Libelul, vendredi 16 avril 2010 à 13:27
  • Salama, le gynéco star qu'on voit partout dans la presse, ouais, bof...
    je fais partie des 20% alors!
    mon gynéco je le connais depuis 20 ans, c'est une crème et j'ai aucun souci avec le fait que ce soit un homme... Il faut savoir différencier l'homme du médecin et j'y arrive les doigts dans le nez enfin...

    Posté par Carole, vendredi 16 avril 2010 à 14:04
  • N' empeche, on rigole, on rigole mais la mienne a pris une année sabbatique, je suis pas dans le caca tiens

    Posté par madamezazaofmars, vendredi 16 avril 2010 à 16:36
  • @Virginie B : au contraire pour moi cela aurait été bizarre d'accoucher avec ma mère..l'homme n'a pu assister qu'à mon premier accouchement et cela a été un moment vraiment très fort, j'étais déçue qu'il ne soit pas là la seconde fois

    @Val : il y a peut-être un avant/après en effet

    @Roxane : de manière générale on va rarement de gaité de coeur chez le médecin, si?

    @maman@home : pas de gêne non plus avec ma gynéco mais je ne lui raconte pas ma vie non plus

    @Carobo : j'ai eu une gynéco revêche qui me terrifait !

    @Faustine : il y a même un second volume si ça t'intéresse

    @miss400 : j'ai eu un gynéco homme lors des derniers mois de grossesse de ma fille à la maternité...c'était une horreur de brutalité comme toi !

    @Océane : la liste peut-être longue en effet

    @Fr@mboize : elle est peut-être sado-maso ta gynéco? elle a pas de culotte, Framboize a pas de culotte ! )

    @MissBrownie : moi non plus je ne raconte pas ma vie à ma gynéco ni au dentiste d'ailleurs)

    @léoetlisa : dans les situations d'urgence, on veut juste savoir si tout va bien

    @Alice : j'aurais jamais cru qu'un infirmier craindrait un accouchement...change de gynéco si le tien est nul, ta santé est en jeu quand même

    @mistinguett : je comprends mais je préfère toujours les femmes

    @Libelul : je me demande si statistiquement il y a plus de femmes que d'hommes gynéco

    @Carole : je ne savais pas qu'il était aussi connu, j'ai du zapper son nom...

    @madamezazaofmars : je me prendrais bien une année sabbatique si je pouvais...

    Posté par chocoladdict, vendredi 16 avril 2010 à 20:48

Poster un commentaire