Chroniques d'une chocoladdict

Bridget Jones lyonnaise, je partage mes aventures ordinaires et extraordinaires de maman trentenaire qui essaie de rester glamour...sans jamais me prendre au sérieux

mercredi 7 juillet 2010

Le handicap expliqué au chérubin

handicapFaut-il bâillonner son enfant quand il croise une personne handicapée surtout quand tu sais qu'il est capable de dire d'un gars  dans la rue dont la tête ne lui revient pas "il est pas beau"?

La question a cessé d'être purement théorique, le jour où mon fils s'est retrouvé assis à côté d'un couple de sourds-muets dans le métro. Comme l'homme sentait gros comme une maison le coup venir, il a tenté de faire diversion, de le distraire...peine perdue, le chérubin s'est mis à fixer avec beaucoup d'attention ces deux personnes échangeant par gestes.

"Roh papa, ils sont trop drôles" et le voilà parti dans une imitation pensant que ces voisins de voyage faisaient les imbéciles !

Debriefing en urgence, je ne connais que deux mots en langue des signes "bonjour" et "je t'aime" mais il a été ravi de savoir dire cela.

Avant qu'il ne hurle "il a mal à ses jambes le monsieur?" quand on se retrouvera dans un ascenseur avec un paraplégique, je lui ai lu dans la collection P'tits docs,  "Le handicap" un livre très bien fait sur la différence sans jamais tomber dans l'angélisme .

Et toi, tu as déjà abordé la question avec un enfant?

Posté par chocoladdict à 07:01 - Si maman si - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    oui oui j'ai expliqué aux grands les différences quelles qu'elles soient avant qu'ils ne les pointent bêtement du doigt et me colle la honte...oui ils savent ce que ca veut dire handicapé !

    Posté par Virginie B, mercredi 7 juillet 2010 à 07:59
  • oui, je crois qu'il est nécessaire de leur expliquer les différences assez tôt...

    Posté par la bande a jules, mercredi 7 juillet 2010 à 08:42
  • La vie a fait qu'un cousin de mon père est en fauteuil roulant. Mon fils a fait sa connaissance, et c'est lui qui lui a expliqué les choses, très simplement... Il a de plus un enfant autiste dans sa classe. Dans ces conditions, les choses sont plus faciles à comprendre pour une petite tête...

    Posté par Sofynet, mercredi 7 juillet 2010 à 08:57
  • Parfois il suffit de répondre simplement aux questions, ça leur suffit. Tu connais l'émission en langue des signes sur GUlli ? Elle est très sympa !

    Posté par Océane, mercredi 7 juillet 2010 à 10:56
  • Non pas d'enfants, donc la question ne s'est jamais posée. Mais par contre, moi, quand j'étais petite, c'était pas les enfants qui m'attaquaient physiquement, c'était les adultes. Faudrait peut être leur sortir un livre à eux aussi ...

    Posté par Faustine, mercredi 7 juillet 2010 à 11:10
  • Je précise que je ne suis pas handicapée, mais plus jeune j'avais quelques chose qui se voyait sur mon visage.

    Posté par Faustine, mercredi 7 juillet 2010 à 11:11
  • Je pars du principe qu'on ne peut pas en vouloir à un enfant de faire ce genre de remarques, surtout s'ils sont petits mais j'ai abordé le sujet très tôt, de la différence mais aussi du fait de ne pas parler des gens qu'on croise ou de les montrer du doigt. On peut attendre 2 minutes de plus de les avoir dépassés pour en parler.

    Posté par maman@home, mercredi 7 juillet 2010 à 11:15
  • mes enfants sont grands mais je leur en ai parlé très tôt
    il faut le faire pour ne pas les mettre dans une situation difficile le jour où ils sont confrontés au handicap.

    Posté par cleopat, mercredi 7 juillet 2010 à 11:53
  • Les doudoux ayant déjà croisé des personnes en fauteuils roulants, oui la question a été abordée.
    De plus, à l'école, avec eux, il y a une petite fille a qui il manque 1 main donc forcément, le sujet est arrivé un jour sur le tapis

    Posté par missbrownie, mercredi 7 juillet 2010 à 12:23
  • pas évident...j'ai bosser 4 ans en IME avec des jeunes à handicaps visibles ou pas et pour que ce petit monde cohabite aux mieux, il fallait énormément de discussions, je suis toujours partie d'un boulot sur la différence, un album jeunesse excellent pour aborder le sujet: Albina, la girafe blanche qui voulait ressembler autres girafes de Florence Guiraud Edition la Martinière Jeunesse, un très bon point de départ...

    Posté par cétoile, mercredi 7 juillet 2010 à 12:59
  • non, pas pour l'instant... tout comme les différentes couleurs de peau... mais j'imagine que tôt ou tard, j'y aurait droit... comme la question de "comment on fait les bébés!!!...."

    Posté par mistinguett, mercredi 7 juillet 2010 à 14:07
  • aie !
    C'est sur que j'aurai pu faire (et j'ai du en faire) des remarques petites.
    Mais ces petits livres ont l'air bien pratique!

    Posté par pimousse, mercredi 7 juillet 2010 à 15:14
  • nous cela a été abordé ...
    Un petit cousin Autiste dans la famille et une sensibilisation à la différence ..
    Pas évident d'en parler mais beaucoup de livre sur le sujet alors faut pas hésiter et surtout il ne faut pas laisser les enfants avec leurs questions et leurs interrogations, ainsi que leurs peurs et l'angoisse de la différence !!

    Posté par Valou, mercredi 7 juillet 2010 à 15:29
  • Non jamais mais l' empereur a deja posé des questions sur l' age ou la couleur de peau, et tout est abordé au fur et a mesure

    Posté par madamezazaofmars, mercredi 7 juillet 2010 à 18:05
  • @Virginie B : tu anticipes alors? j'attends plutôt que la question se pose avant de l'aborder (pas encore expliqué par exemple comment on fait les bébés)

    @La bande à Jules : tu crois que je dois expliquer à Miss Zen qu'il y a des bébés qui ont des dents? ))

    @Sofynet : c'est bien si quelqu'un de directement "concerné" a pu lui expliquer

    @Océane : non je ne connais pas mais je vais essayer de la trouver pour la montrer à mon fils..merci !

    @Faustine : autant un enfant il y a rien de méchant à priori, autant un adulte c'est de la connerie pure

    @maman@home : tout à fait d'accord avec toi !

    @cleopat : c'était plutôt nous qui étions mis dans la difficulté sur le coup )

    @MissBrownie : dans sa classe, une petite fille était appareillée car sourde mais parlait normalement et il n'a jamais fait de remarque à son sujet

    @cétoile : je retiens le titre de ton bouquin..merci !

    @mistinguett : la couleur de peau je lui en ai déjà parlé car il avait des copains de classe noirs mais c'est comme s'il ne l'avait pas remarqué quand on en a parlé

    @Pimousse : cette collection est très bien faite je trouve !

    @Valou : surtout que l'ignorance est le terrain de l'intolérance...

    @MadameZazaofmars : j'adopte un peu la même démarche que toi )

    Posté par chocoladdict, mercredi 7 juillet 2010 à 22:21
  • Mon école accueille des sourds alors évidemment nous parlons du handicap et le vivons au quotidien!

    Posté par Cathnounourse, mercredi 7 juillet 2010 à 22:21
  • http://bergie-oulah-bellevie.over-blog.com

    la question ne sait jamais posé pour moi !! mais je retiens le titre du bouquin...c'es t bien que tu connaisses quelques mots en langue des signes il devait etre content de connaitre cela ton fiston

    Posté par bergie, jeudi 8 juillet 2010 à 00:00
  • Bonjour , je suis éduc et j'accompagne des personnes en situation de handicap lourd . Quand un enfant regarde , interpelle et avant que le parent lui demande de se taire , je présente la personne par son prénom , je lui explique l'handicap avec des mots en associant bien sûr la personne . L'enfant est souvent intrigué par le fauteuil , la coquille mais com il n'a pas de préjugé souvent il accepte les explications , entame un dialogue et repart tout content avec parfois un bisou . Je crois que l'important c'est de mettre des mots à l'extra ordinaire pour que la différence ne soit pas montrée du doigt mais acceptée et respectée .

    Posté par Matinou, jeudi 8 juillet 2010 à 01:45
  • Et bien il va falloir que j'aborde le handicap rapidement avec mon fils de 26 mois: l'immeuble à côté de chez nous héberge des personnes handicapées moteurs et Paul a la facheuse tendance à bloquer quand il voit un fauteuil roulant. Donc même s'il est encore petit, je vais devoir lui expliquer tout ça d'ici peu de temps, afin qu'il ne soit pas irrespectueux (sans le vouloir, certes, mais il y a quand même des limites).

    Posté par Sophie, jeudi 8 juillet 2010 à 14:37

Poster un commentaire