Chroniques d'une chocoladdict

Bridget Jones lyonnaise, je partage mes aventures ordinaires et extraordinaires de maman trentenaire qui essaie de rester glamour...sans jamais me prendre au sérieux

lundi 26 juillet 2010

Benjamin Biolay à Fourvière et le ciel s'ouvrit

nuit_fourviere

L'homme a de nombreuses qualités dont celle d'avoir un CE qui nous permet tous les ans de profiter d'un spectacle aux nuits de Fourvière à un tarif plus qu'avantageux. Cette année pas de danse mais un concert, tu me suis?

Une chaleur écrasante s'est installée sur Lyon depuis quelques temps et c'est le jour même du concert en plein air qu'il se met à pleuvoir dès le matin. Échanges de mails au sommet pendant la journée, achat de k-way envisagé, semi-résignation à l'annulation. Finalement au dernier moment la pluie se calme, je troque mes manches courtes pour un pull et un trench (oui Madame je suis frileuse et les températures ont soudainement chuté ), pas de parapluie car c'est interdit (tu imagines les dégâts d'un jeté de parapluie collectif ) et en route joyeuse troupe.

320px_Funiculaire_de_la_fourviere

Les nuits de Fourvière se déroulent sur la colline du même nom; pour y accéder, il faut emprunter un funiculaire aux sièges en bois et à l'allure poussive qui grimpe raide jusqu'à destination. Petit dépaysement ou grand (si tu as un peu plus d'imagination, tu peux rêver un court instant aux vieux trams jaunes de Lisbonne) garanti. Dans la rame, les habitués ont prévu les minutions : de gros coussins sur lesquelles poser ses fesses et amoindrir la rudesse des gradins en pierre.